Nouvelle vie pour "Les Abeilles", sur le port de Saint-Nazaire

Postée le 13 févr. 2017
Face à l'estuaire, le bâtiment "Les Abeilles" offrira des hébergements à la nuit, à la semaine ou à l'année, dès juin 2017. (©Ville de Saint-Nazaire - Christian Robert)

Face à l'estuaire, le bâtiment "Les Abeilles" offrira des hébergements à la nuit, à la semaine ou à l'année, dès juin 2017. (©Ville de Saint-Nazaire - Christian Robert)

La Ville de Saint-Nazaire a signé la vente des "Abeilles", l’ancien bâtiment des remorqueurs. Elle a opté pour un projet de réhabilitation audacieux tourné vers le tourisme et la création artistique, porté par Franck Hamon et Laëtitia Cordier.

Avec le bâtiment "Les Abeilles", l’investisseur Franck Hamon s’engage dans un nouveau projet inédit à Saint-Nazaire. Après "Le Garage" et "l’école de la Chrysalide", il développe sur le port un lieu à la fois touristique et culturel, avec vue sur la baie. Il comportera des hébergements -deux appartements, un dortoir d’une dizaine de lits et trois chambres d’hôte-, ainsi qu’une salle multi-usages et une cour qui pourront accueillir des résidences d’artistes.

"Travaillant sur le port depuis 32 ans, ce projet m’a tout de suite intéressé, confie-t-il. L’idée, c’est de redonner vie à ce bâtiment et d’en faire un lieu atypique, dans l’esprit des cargos". Pour concrétiser cette idée, Franck Hamon s’est associé à Laëtitia Cordier, artiste graphiste et coordinatrice de projets culturels de territoires. Le duo avait notamment collaboré à l’aménagement de l’espace créatif "Le Garage", près des Halles du centre-ville.

Les hébergements inaugurés en juin



"Pour moi, le bâtiment des "Abeilles" est un cargo à quai, explique Laëtitia Cordier. Mais derrière cet acier, nous mettrons les humains en avant. Franck Hamon ouvre une page blanche, je tiens le stylo et chacun écrit ses mots."

Cette ouverture aux habitants, aux touristes et aux artistes a plu au maire de Saint-Nazaire David Samzun et à sa première adjointe Laurianne Deniaud qui avaient lancé un appel à projet en ce sens. Expérimental, ancré dans le territoire et son histoire, le lieu "Les Abeilles" devient pour le maire "une nouvelle pièce maîtresse du développement touristique" nazairien. "L’idée de ce mandat était de libérer les initiatives, rappelle Laurianne Deniaud. La Ville donne sa chance à l’initiative privée, à des hommes et des femmes qui s’engagent pour leur territoire."

Le bâtiment rénové accueillera ses premiers occupants au mois de juin à l’occasion des célébrations du Centenaire de l’amitié franco-américaine. Laëtitia Cordier s’installera sur place et animera le premier projet artistique : "Comme une abeille, j’irai collecter des histoires et reviendrai sur place. Je me baladerai avec un container qui occupera ensuite la cour."


Catégorie : Tourisme loisirs